AccueilActualitésNaruto la critique

Naruto la critique

Basée sur le manga de Nekketu à succès de Masashi Kishimoto la série Naruto est diffusée sur la chaine Tokyo TV du 3 octobre 2002 au 8 février 2007. Elle continue par l’intermédiaire de ses suites Naruto Shippuden (15 février 2007 – 23 mars 2017) et Boruto: Naruto Next Generations depuis le 5 avril 2017. Revenons sur les éléments qui font de Naruto une série culte que beaucoup considèrent comme le digne successeur de Dragon Ball.

Avant Naruto, d’autres animés tels que Goldorak , Dragon Ball (BD la plus vendue au monde) , Saint Seiya et plus récemment One Piece racontent aussi une histoire structurée autour du parcours initiatique propre à ce genre. Naruto réussit à rejoindre ces icones dans le panthéon de l’anime malgré quelques défauts. Cela grâce à son style graphique, ses influences assumée ( Akira, Dragon Ball, Jin-Roh, la brigade des loups ou encore Ghost in The Shell). Sans oublié son univers rétro-futuriste unique, composé de nombreux villages cachées autours de cinq grands pays ninja.

Profitons du succès de Boruto sur Netflix pour revenir sur les éléments qui ont permis à Naruto de devenir une référence de l’anime contemporain.

Naruto propose de belles leçons de vie à ses jeunes spectateurs

Initialement la série s’oriente vers un public d’enfants et d’adolescents, comme la plupart des animes basés sur un Shonen. Mais son succès planétaire et ses spectateurs multigénérationnels lui permettent de s’émanciper de sa ligne éditoriale. On y suit le parcours de Uzumaki Naruto un jeune orphelin de « Konoha », le village caché du feu. L’intrigue principale s’articule autour de son besoin de reconnaissance et des moyens qu’il déploie pour gagner le respect, l’amitié et la confiance des personnes qu’il rencontre.

Un récit d’anime classique mis en scène avec brio

Masashi Kishimoto utilise avec habileté les quatre caractéristiques structurales du héros de manga. À savoir : le trouble dans la filiation ; les cicatrices et blason; l’incertitude sur l’humanité du héros ; et la manifestation d’une quête à l’issue souvent violente.

Voici comment ce déploie cette structure dans la série Naruto :

Naruto est orphelin et il y’a un mystère autour de sa filiation. Il est le jinchuriki de Kyubi et suscite la crainte des habitants de Konoha. Il arbore plusieurs signes physiques distinctifs. Les traits sur son visage en forme de moustache et son sceau sur l’ombilic renvoient à son lien avec le démon renard. C’est une série pour un jeune public, de ce fait l’issue de la quête ce veut moins violente. Sur son chemin pour devenir Hokage, son meilleur ami et rival devient malgré lui son ennemi. Le héros rattaché à une figure ami-ennemi est un système que l’on retrouve dans beaucoup d’autres animes. On repense à Sangoku et Vegeta dans Dragon Ball.

Les spectateurs grandissent avec les personnages

Des protagonistes principaux, aux personnages récurrents ou adversaires de Naruto la série propose une grande distribution de personnages à découvrir.

Lire aussi : L’histoire de l’anime et du manga en France

Dès les premiers arcs, Naruto présente l’ensemble des personnages principaux beaucoup plus en profondeur que la majorité des autres Shonen. Cela permet de découvrir en détail leurs buts et personnalités ainsi que les particularités de leurs clans. Les héros de la série débutent à l’académie ( équivalent de l’école pour les ninja) et les spectateurs grandissent au fil des années avec eux. L’intrigue se construit lentement pour légitimer les choix des personnages et leurs relations. Les flashbacks récurrents mais bien dosés permettent d’avoir les informations nécessaires une pleine compréhension de l’intrigue au moment opportun.

Naruto, Sasuke et Sakura et L’antagoniste Orochimaru

Naruto Equipe 7
Naruto: Tokyo TV

Au début de la série Naruto apparait comme un ninja peu talentueux, rebelle et prêt à tout pour attirer l’attention. Il intègrera l’équipe sept dirigée par Kakashi Hatake avec Sakura Haruno l’aspirante ninja aux cheveux couleur fleur de cerisier et Sasuke Uchiwa l’élève le plus talentueux de l’académie. Au fil des épisodes les pitreries de Naruto bien que drôles finiront par laisser la place à une intrigue plus mature qui débutera durant l’arc du Pays des Vagues et se confirmera avec l’examen Chûnin.

C’est durant l’examen Chûnin que l’on découvre Orochimaru l’antagoniste principal de la série. Cet ancien ninja de Konoha est aux antipodes de la contre-figure classique du héros. Il ne souhaite pas détruire, conquérir ou encore pacifier le monde. Mais possède une intarissable soif de connaissance et rêve de maitriser tous les arts ninja. Il utilise de nombreuses techniques interdites pour changer de corps et acquérir de nouvelles facultés dans ce but. Il possède une longue chevelure et a le teint extrêmement pâle. Son animal fétiche est le serpent symbole de l’énergie vitale et dont il s’inspire pour sa « mue ».

La série se compose de cinq arc principaux. À partir de l’arc ( saison 6) qui succède à la fuite de Sasuke tous les épisodes sont des fillers. Ces épisodes de remplissage mettent en avant les personnages secondaires et renoue souvent avec l’humour des premières saisons.

Conclusion sur Naruto

Naruto est un anime qui possède tous les codes propre au Shōnen Nekkestu. Mais qui s’est émancipé de son genre grâce à son héros profondément humain et persévérant, une panoplie de personnages auxquels les spectateurs peuvent s’identifier, ainsi qu’un fil narratif inventif qui mêle traditions et histoires fantastiques souvent inspirées de la littérature et de la mythologie Sino-Japonaise.

NEWSLETTER

Recevrez une fois par mois, nos contenus, nos inspirations et nos bonnes idées !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -

Les derniers articles