Trigun, la critique

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Trigun est une série aux allures de western sortie en 1998. C’est une adaptation du manga éponyme écrit et dessiné par Yasuhiro Nightow. Le format est assez court car elle ne compte que 26 épisodes. Lors de l’Anime Grand Prix 1998, l’animé parvient à se hisser à la septième place du classement. Cela est non négligeable pour une série qui passait en fin de journée au Japon. Quant à Vash the Stampede, il réussit à se positionner au 5ème rang du meilleur personnage masculin.

Une quête idéologique dans un western futuriste

Une planète hostile

Dans la série Trigun, nous suivons la quête de Vash the Stampede. Au fil des épisodes, on s’aperçoit très vite que le récit se déroule sur une planète aux conditions hostiles et quasi désertique. De plus la présence de deux soleils semble indiquer que les faits ne se déroulent pas sur Terre. Et pour cause, l’aventure se déroule dans un nouveau monde colonisé par des hommes ayant fui la terre devenu inhospitalière. On remarque aussi que la plupart des villes sont construites près des ruines d’un vaisseau spatial. Hormis cela l’esthétique de la série est assez Western. Les hommes se retrouvent dans des saloon. Et chaque ville possède son shérif qui essaie tant bien que mal de faire respecter la loi. En définitif, la vie est assez rude pour les hommes et les femmes qui vivent sur cette planète.

Un hors-la-loi légendaire

Vash the Stampede est présenté comme un hors-la-loi légendaire. C’est un homme dont le nom fait très peur. Il porte le surnom de « typhon humanoïde » parce qu’il aurait rayé de la carte une ville entière (July). On note aussi le fait qu’il ne semble pas vieillir. A cause des faits qu’on lui reproche – la disparition d’une ville et toutes les catastrophes qui surviennent sur son chemin – Sa tête est mise à prix. Et une prime de 60 milliards de double dollars est offerte pour sa capture, mort ou vif. La série débute lorsque les assurances Bernardelli envoient Meryl Stryfe et Milly Thompson « surveiller » Vash. Elles sont censées ainsi limiter les dégâts qu’il cause, et donc les frais qu’il engendre pour leur compagnie.

Deux arcs narratifs : une introduction sur le ton comique suivie d’un basculement tragique

La série se divise en deux parties. Les onze premiers épisodes permettent d’introduire les différents personnages ainsi que la trame narrative. Le ton est léger et on rit beaucoup. Les quatre premiers épisodes se concentrent sur Vash the Stampede, alors que Meryl et Milly le recherchent activement. Elles tombent nez à nez avec lui mais peinent à l’identifier, même si Milly a de gros doutes. Elles sont bien en face du typhon humanoïde. Cependant, elles refusent de l’admettre. La cause ? L’attitude de Vash faussement stupide contraste totalement avec ce qu’en disent les personnes qui prétendent l’avoir vu ou côtoyé. Lors du 9ème épisode, Vash, Milly et Meryl rencontrent le prêtre pas tout à fait catholique Nicholas, dit Wolfwood. Avec lui, ils partageront l’écran lors de deux épisodes particulièrement drôles : Murder Machine et Quick Draw.

On remarque que Vash ne se sert finalement pas ou très peu de son arme. Il l’utilise de manière détournée ou dissuasive dans un environnement ou presque tout le monde a la gâchette facile. Il est plein d’humour et réagit avec beaucoup d’autodérision aux attaques des chasseurs de primes qui en ont après la prime mise sur sa tête. Dans l’épisode El Diablo, la série va se mettre à changer de ton et à se durcir. Cela coïncide avec le moment où Vash rencontre Legato Bluesummers, le fidèle bras droit de Millions Knives.

Lors de chaque épisode, Vash affronte un ou plusieurs Gung-Ho Guns et se confronte à ses idéaux et aux contradictions qu’il engendre. Le personnage qui semblait joyeux et détaché apparaît sous son vrai jour. C’est en fait un homme au passé très dur, beaucoup plus torturé. L’épisode 17, Rem Saverem, est un épisode clé pour comprendre l’ensemble de la trame. Il informe sur les origines de Vash et de Millions Knives, tout en décrivant comment les hommes sont arrivés sur cette planète. Les quatre derniers épisodes de la série (Paradise, Sin, Live Through, Under The Sky So Blue) sont plus tragiques que le reste de la seconde partie. On peine à croire que c’est la même série qu’au premier épisode.

Présentation des différents protagonistes

Vash the Stampede

trigun

Lors des premiers épisodes, le personnage apparaît comme un voyageur solitaire plein d’humour, espiègle… Il porte un message de paix en contradiction avec le typhon humanoïde qu’il est : « ne pas tuer ». Cet idéal le place bien souvent dans des situations rocambolesques. Il semble toujours parvenir à s’en tirer plus grâce à la chance que grâce à ses dons de tireur. On s’aperçoit que cette fausse insouciance camoufle des pensées assez sombres et une réelle adresse au tir finement dissimulée.

Meryl Stryfe (Derringer Meryl)

trigun

Meryl est envoyée par les assurances Bernardelli pour garder un œil sur le typhon humanoïde. Connue aussi sous le pseudonyme Derringer Meryl, c’est une femme indépendante qui possède un grand sens des responsabilités. Elle a tendance à se mettre en colère assez rapidement. Elle possède un grand sens de la compassion et a du mal à accepter que le célèbre Vash the Stampede apparaisse comme un homme ouvertement puéril et irresponsable.

Milly Thompson (Stungun Milly)

trigun

Fidèle amie et assistante de Meryl Stryfe, Milly possède un physique imposant et une force hors du commun. Elle peut sembler un peu simplette au premier abord, mais elle possède une grande intelligence émotionnelle. La première personne à avoir des soupçons sur l’identité de Vash. Elle peut s’avérer très rationnelle et est tout le contraire de ce qu’on imagine. D’ailleurs, au début de l’épisode 11 Quick Draw, elle aide Wolfwood à remporter une partie d’échecs.

Nicholas D. Wolfwood

trigun

Wolfwood est un ecclésiastique assez particulier. Il a subi des abus pendant son enfance et dirige désormais un orphelinat. Pour pouvoir faire des levées de fonds pour sa paroisse, il accepte des missions en tant que tueur à gage. Recueilli puis formé par Chapel des Gung-Ho Guns, sa mission est de s’assurer que Vash survive jusqu’à sa rencontre avec Millions Knives.

Rem Saverem

trigun

Rem est membre de l’équipage et du projet SEEDS. A bord du vaisseau-mère, elle s’occupe de l’éducation de deux enfants. Vash la considère comme une mère et vit avec son idéal pacifiste depuis des centaines d’années.

Legato Bluesummers

trigun

Legato Bluesummers est un homme assez mystérieux. C’est l’homme fort de Millions Knives et le chef des Gung-Ho Guns. Il semble afficher un certains mépris, voire du dégoût pour le genre humain et sa propre condition. Il possède de puissants pouvoirs télékinésiques. Malgré son calme apparent, il semble souffrir de folie.

Millions Knives

trigun

Malgré tous les antagonistes que Vash the Stampede rencontrera, Millions Knives reste son adversaire principal. Il est plus que décidé à montrer à Vash que son idéal est dénué de sens. Pour lui, seule règne la loi du plus fort. Il prend un malin plaisir à le voir souffrir. Millions Knives le confronte à ses contradictions et à la vanité de ses principes.

Les Gung-Ho Guns

Kuroneko : Un petit chat du nom de Kuroneko (sans doute un clin d’œil de l’auteur) apparaît dans chaque épisode, dans les situations les plus incongrues.

Un héros (trop) candide qui réfléchit au sens de la vie

Beaucoup de fans et de critiques sont partagées entre la première et la seconde partie de la série. Pour les premiers, le ton humoristique et l’allure désinvolte de Vash étaient un vrai moment de détente. La seconde partie où il affronte les Gung-Ho Guns est jugée trop longue, voire incompréhensible par moment. Ceux qui préfèrent la seconde partie diront que le générique badass ne colle pas du tout au personnage présenté par la suite. C’est seulement à partir de l’épisode 12 – soit longtemps après le début de la série – que les choses deviennent sérieuses.

Trigun n’est pas une série réussie en tous points, c’est vrai. L’auteur n’a pas de parti pris comme dans de nombreux mangas. Il se contente de poser des questions auxquelles l’anime ne répond que partiellement. La dualité qui oppose Vash à Millions Knives (il faut tuer l’araignée pour sauver le papillon) répond à certaines questions. Cependant, on la voit finalement très peu et le doute subsiste.

Finalement, Trigun est une série qui amène à une réflexion sur plusieurs questions éthiques. La plupart des épisodes gravitent autour du sens de la vie humaine. Grâce à cela, ils permettent de déboucher sur une réflexion personnelle intéressante.

Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir retrouver l’intégral de Trigun sur amazon.

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi :

massa in id, risus ipsum id porta. mi, ultricies risus. commodo id