iPhone : pourquoi le jailbreak est mort selon Saurik, développeur de Cydia ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le jailbreak d’un iPhone ou iPad permet de retirer toutes les restrictions imposées par Apple sur le système d’exploitation iOS. Le but, c’est d’y installer des applications non-approuvées par Apple. Pourtant, la technique s’utilise de moins en moins. Lors d’une interview accordée à Motherboard, le créateur de Cydia a même affirmé qu’elle était sur le point de mourir.

Les premières versions d’iOS disposaient de très peu de fonctionnalités. C’est d’ailleurs cette raison qui motiva George Hotz a cracker le premier iPhone en 2007. A la sortie du premier iPhone, Apple est en partenariat exclusif avec l’opérateur AT&T. Hotz détourne son appareil parce qu’il souhaite l’utiliser sur T-Mobile. Quelques temps après, le 10 juillet 2017, une vidéo accessible sur YouTube montre un iPhone jouant une sonnerie personnalisée. Apple permettra à ses utilisateurs de télécharger des sonneries et des applications tiers depuis l’App Store seulement trois ans après. Ce sont ces restrictions et leurs piratages qui vont poser les bases du jailbreak. Au fil des années, différents outils seront mis à disposition des utilisateurs pour bénéficier d’une interface plus complète.

Même si le jailbreak a connu son âge d’or, pour certains acteurs de la communauté hacking iOS, il est déjà mort.

Lorsque l’on demande à Saurik pourquoi il s’est intéressé au jailbreak, il répond qu’à l’époque iOS intégrait peu de fonctionnalités et que le challenge était d’en intégrer de nouvelles. Il est vrai que sur les toutes premières versions, il était impossible de personnaliser totalement l’apparence d’un appareil. En proposant un logiciel adapté à la demande et mis à jour régulièrement, iOS a su évoluer pour répondre aux attentes des utilisateurs qui débridaient leurs appareils. Aujourd’hui, les développeurs qui conçoivent les mises à jour logiciel (ou tweaks) se tournent moins vers le jailbreak. La sécurité des systèmes iOS est donc désormais plus difficile à contourner.

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi