Il ne faudra pas rater le festival du film d’animation d’Abidjan

Du 31 mai au 3 juin 2019, Abidjan sera la capitale africaine du cinéma d’animation. Petit tour d’horizon avant cette deuxième édition.

Le festival d’animation d’Abidjan a pour objectif de faire découvrir les derniers chefs-d’œuvre animés au public africain. Par ailleurs, il permet d’identifier les nouvelles tendances tout en favorisant les rencontres entre les acteurs du secteur.

Dans les années 2000, le cinéma d’animation africain se fait connaître grâce à des studios comme Pictoon etAfrikatoon. Souvent, les animateurs s’inspirent de la mythologie africaine pour produire du contenu pour leur public. Aujourd’hui, le cinéma d’animation s’ancre sur le continent. Ainsi, les contenus proposés se diversifient.

En 2018, trois oeuvres d’animation ont été primées. Tout d’abord, “Minga et la cuillère cassée” d’Edou Claye, adaptation libre du conte camerounais de la cuillère cassée, remporte le prix du meilleur long métrage. Ensuite, “La petite Pokou”de N’Ganza Herman, oeuvre inspirée de l’histoire de la reine Abla Pokou, reçoit le prix de la meilleure série. Enfin, “Akalabanda ate my homework”, l’histoire d’un enfant dont les devoirs auraient été mangés par une créature mythique ougandaise, lui, est primé meilleur court métrage.

L’inscription est gratuite. En outre, il sera possible de présenter son projet sous plusieurs formats. Ce rendez-vous sera donc l’opportunité, pour les infographistes 3D, d’exprimer leur talent, de se rencontrer et de former des communautés.

0 réflexion au sujet de “Il ne faudra pas rater le festival du film d’animation d’Abidjan”

Laisser un commentaire