fbpx

Google marque une nouvelle étape en atteignant la suprématie quantique

Google marque une nouvelle étape en atteignant la suprématie quantique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La nouvelle apparue sur le site de la Nasa a fait des échos. Il y a quelques jours, les chercheurs de Google ont annoncé avoir atteint la « suprématie quantique ». Les ordinateurs quantiques effectuent des calculs qu’aucun ordinateur classique ne pourrait reproduire dans un délai raisonnable. Et le géant de Mountain View affirme avoir créé le premier ordinateur quantique capable d’effectuer des calculs allant au-delà des supercalculateurs les plus puissants. Un moment décisif attendu par les chercheurs.

La majorité des acteurs du numérique travaillent pour proposer des solutions qui accompagneront l’évolution des technologies informatiques. On l’observe en ce moment avec l’expansion du clouding. En ce qui concerne la suprématie quantique, c’est un véritable tournant. Google a mis sur pied un ordinateur quantique, un superordinateur qui utilise comme unité de stockage des qubits et non des bits cantonnés au 0 et 1. Cela augmente considérablement ses possibilités de combinaison. Les chercheurs de Google ne sont pas seuls sur ce créneau, mais leur machine aurait atteint un stade de performance jusque-là inégalé.

Pour démontrer cette suprématie, l’équipe de chercheurs de Google a expliqué que le processeur de leur ordinateur est parvenu à effectuer un calcul spécifique en 3 minutes et 20 secondes. Il aurait fallu à peu près 10 000 ans au meilleur supercalculateur mondial, le Summit, pour y parvenir. Cette expérience de calcul ne pourra jamais être atteinte par un ordinateur, quel que soit son stade de performance, selon les chercheurs de la firme.

Entre temps, l’article dans lequel les chercheurs décrivent leurs travaux – publié sur le site de la Nasa – a été retiré. Il est vrai qu’au cours des dernières années, les chercheurs de Google ont travaillé d’arrache-pied pour atteindre la suprématie quantique. Mais pour le moment, leur machine est capable de réaliser un seul calcul à la fois. Elle n’est pas encore prête à être utilisée dans l’industrie. Cette annonce représente une étape essentielle vers le modèle de l’informatique quantique à grande échelle. IBM, qui travaille main dans la main avec Google, vient d’annoncer la commercialisation du premier ordinateur quantique dans le cloud.

Laisser un commentaire

risus. ut felis mattis commodo tristique lectus massa vulputate, leo venenatis sed
Aller à la barre d’outils