Play Store : Google supprime 600 applications qui affichaient des publicités intempestives

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Google vient de supprimer plus de 600 applications du Play Store. La plupart sont originaires de Chine, de Honk Kong, d’Inde ou encore de Singapour.

La firme reproche aux développeurs de ces applications d’avoir utilisé trop de publicité invasive. Cette pratique est pourtant condamnée par les règles d’utilisation du Google Play Store. Dans la foulée, elles ont aussi été bannies de l’AdMob et de l’Ad Manager, deux plateformes de monétisation affiliées à Google. C’est un gros manque à gagner pour ces marques. En tout, ces applications totalisaient 4.5 milliards de téléchargement, rapporte BuzzFeed News.

« Nous qualifions de gênantes les publicités qui s’affichent de manière imprévue et qui altèrent la maniabilité des fonctionnalités […] ou qui interfèrent avec ces dernières », explique Google sur son blog.

Depuis la fin de l’année 2019, Google a développé une nouvelle technologie basée sur le machine learning. Celle-ci permet de détecter si les applications proposent des publicités alors qu’elles ne sont pas utilisées. C’est ce dispositif qui a permis d’identifier ces 600 applications supprimées par Google. Les experts en sécurité de Google ont communiqué en ajoutant :

« Nous continuerons d’investir dans de nouvelles technologies pour détecter et prévenir les menaces émergentes ».

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi :

ut dapibus Praesent velit, dictum ipsum odio